Quelque part sur la Baltique

Quelques jours d’une nouvelle liberté à la Robinson Crusoé sur la petite île déserte en compagnie de mon ami, quoi de plus tentant pour moi…

Véritable pause pour profiter de l’instant présent, le temps s’étire selon notre propre rythme et envie, laissant libre cours à notre créativité : pêche, écriture, vidéo, photo, observation, palabre…
Ce tableau peut paraître idyllique et ça l’est pour qui sait se laisser aller totalement. Mais la perception de ce « vide » peut se révéler creux, voir angoissant et déteindre sur la relation avec l’autre.
Cette expérience enrichissante est excellente pour se (re)connaitre et rencontrer l’autre sincèrement. Ca demande un léger dépouillement de soi-même, rien de plus…. Les choses sont simples au fond…
Ok, mais elles sont toujours un peu plus compliquées dans la réalité de la vie surtout lors d’imprévus, je vous laisse apprécier les faits…..

 

IMG_0031

Soudain, un vent froid se lève, le ciel bleu laisse entrevoir au loin un énorme rideau sombre foncer droit vers nous à la vitesse d’une horde de chevaux sauvages au galop. Cette masse grise imposante, chargée de perturbations me réveille brutalement gommant littéralement la douce quiétude des jours passés sur l’île.
La mer devient sombre, noire, l’eau se trouble, un bouillon inquiétant se forme.
Paralysée par ce spectacle, je pressens quelques emmerdements à venir et l’évidence s’imposer : quitter l’ile et rejoindre Karlslunds Marina rapidos. Mon instinct de survie fait grimper ma courbe d’adrénaline, j’ai froid dans le dos.
Nous désertons notre campement et rejoignons notre embarcation en moins de temps qu’il n’en faut pour le réaliser. Le kayak de mer tandem et performant de mon ami devient vite pour mon esprit en détresse un radeau insécure face à la force des éléments déchainés.
C’est la panique à bord de mon propre vaisseau, des pensées cafardeuses, dissonantes et inutiles m’envahissent.…« Qu’est-ce que je fous là?!… »

J’entre dans l’habitacle du kayak « attraper » mon équilibre, le vent me pousse au large.
Karol debout dans l’eau se cramponne au kayak pour ne pas être emporté. Il saute dans le kayak.
« Now! » Il hurle, « Left! »  Il frappe sa pagaie contre l’eau. Une vague blanche en forme de plume incurvée approche. Je ferme mes yeux et suis les commandes de Solyot.
« Left! Right! Right! More Right! » Il hurle. « The rocs, don’t you see !? »
Je n’ouvre pas mes yeux. Je ne peux pas faire face à l’eau noire bouillonnante dans le vent et à l’idée folle d’être dans son antre obscur. Où sont les bateaux qui allaient et venaient entre ces îles ? La mer jusqu’à l’horizon est comme une zone fantôme. Personne n’ose entrer dans ce champ de bataille.
C’est peut-être plus grave que nous l’espérons. Je sens dans la voix de Karol derrière moi qu’il bat en brèche les vagues avec sa pagaie. « Left! Harder! Left! »
Pour traverser les éléments fous, il faut être alors plus fou qu’ils ne sont. Notre synchronicité est surprenante. Nous avons encore quelques kilomètres à parcourir. Mon corps pleure, j’ai froid, je suis rincée, mes mains et mes pieds sont gelés.

« I forgot to tell you, I am afraid of water…., finirai-je par lui  avouer après avoir atteint le port.
— Thank’s you didn’t tell me about it before. », me répondra t-il avec un éclair dans ses yeux.

 

IMG_0040

 

Nota Bene :
Vent de force & Rafale de vent
Ce jour là, la vitesse de vent était de 14 mètres par seconde soit 50 kms par heure.  L’échelle de Beaufort indique un vent de Force 7 et une vitesse de 28-33 noeuds. C’est une moyenne. Les rafales de vent possèdent une certaine amplitude et la vitesse de pointe d’une rafale peut être supérieure de 50% ou davantage à la vitesse du vent moyen.
Dans notre cas, cela nous emporte à une vitesse de 75 kms/h voir davantage, à chaque pointe de rafale, ce qui correspond à un vent de Force 9…!!!

Machrima

 

Quelques photos pour le plaisir des yeux :

Island on the Baltic sea
Album : Island on the Baltic sea

19 images
Voir l'album

Et quelques esquisses :

Machrimas drawings Sea Baltic
Album : Machrima's drawings Sea Baltic

21 images
Voir l'album

 

Nouvelle visite fin juillet

IMG_18

Je me suis bien amusée côté créativité

Quelque part sur la Baltique
Album : Quelque part sur la Baltique
second trip on the Irland
41 images
Voir l'album
 

2 Réponses à “Quelque part sur la Baltique”

  1. Michka dit :

    Hello, Machrima
    J’aime vraiment les lumières qui sont magnifiques sur ces photos et je trouve que tes dessins sont de plus en plus beaux et délicats.
    Merci pour tes partages et de gros bisous de la France!

    • Machrima dit :

      Bonjour Michka. Oui, en Suède il y a une lumière toute particulière propre à ce pays à qui sait l’attraper. Je suis heureuse que tu aies passer du bon temps sur ce Blog. A très bientôt!

Laisser un commentaire

Pat's Drawings |
Photo Folies |
Gyobornpainting |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Val de bretagne
| Whatifnothing
| Blablarts